Lacuna Coil : Black Anima

Les Italiens de Lacuna Coil sont de retour ce vendredi avec leur nouvel et dixième album “Black Anima” via le label Century Media Records. Onze nouveaux titres plus sombres que ceux auxquels le groupe nous a habitués!

L’album s’ouvre avec “Anima Nera” morceau introductif où l’on entend seulement quelques notes de piano et la voix de Cristina Scabbia. Avant que ne déboule le growl d’Andrea Ferro en ouverture de “Sword Of Anger” puis un refrain très mélodieux avec la voix de Cristina, Andrea a effectué un travail incroyable sur cet album au niveau vocal, ce qui apporte plus de rage et de profondeur aux morceaux. Ce morceau ferait un parfait single!

C’est ensuite le single “Reckless” qui envoûte l’auditeur avec une Cristina Scabbia plus présente que sur le précédent morceau. Ce titre révèle “Death” mid-tempo accessible prouvant que le groupe puise dans ses différences influences.

“Layers Of Time” a été le premier titre à avoir été dévoilé par le groupe pour sa promo. La rage de Andrea est de retour dès le début du morceau avec ces guitares incisives que le groupe a décidément mises très en valeur sur cet album avant de laisser place au refrain hyper mélodique de Cristina. Ce single a été (à mon sens) un excellent choix pour lancer l’album. On peut également noter la présence d’éléments électroniques à la musique du groupe sur cet opus.

“Apocalypse” se rapproche plus du style musical que le groupe a eu pour habitude de proposer dans sa carrière. Une mélancolie certaine émane de ce titre et apporte ce côté Goth qui colle quand même beaucoup à la peau du groupe Italien mais “Apocalypse” garde quand même la puissance que le groupe donne à ses morceaux depuis quelques années maintenant. Sur “Now Or Never” qui reste dans la même lignée que le titre précédent, le chant d’Andrea se veut moins hargneux et laisse place à la magnifique voix de la chanteuse sur le refrain comme sur la grande majorité des titres de “Black Anima”. La voix de Cristina sur le passage à 3:00 me fait également beaucoup penser au timbre de voix d’une de ses consoeurs dont le nom m’échappe (pour l’instant…).

“Under The Surface” est le titre de l’album qui me plait le moins, n’étant à la base pas une grand fan du groupe (si on oublie “Karmacode”, “Delirium” et éventuellement certains titres de “Comalies”) ce côté plus calme n’arrive pas à me séduire même si le côté mélodique et parfois mélancolique du groupe a fait leur succès à travers les années, je n’accroche pas du tout à ce côté-là. Quand à “Veneficium” il me fait presque penser à un morceau qu’Epica aurait pu proposer par le passé (voir peut-être même encore maintenant) et n’étant pas adoratrice de Metal Symphonique je ne m’attarderais pas vraiment sur ce morceau.

“Save Me” fut le troisième single a être dévoilé pour cet album et on découvre là un titre où Cristina est quasiment seule sur un titre même si la voix d’Andrea se mêle parfois à la sienne sur un titre vraiment beau et au texte poignant avec notamment ce passage parlé par la chanteuse :

“And what remains is the shadow of my past
I look in the mirror and hate what I see
I don’t recognise my face anymore
And wonder where all of my dreams are gone
Feeling lost and empty
I know I can’t turn back time
But I just don’t want to give up
I can’t give up”

On peut d’ailleurs pensé que ce titre évoque clairement le thème de la dépression.

“Black Anima” s’achève par le titre qui donne son nom à l’album et comme pour certains des titres précédents, ce morceau ne rentre pas dans mes préférences même si étonnement je n’aurais pas vu de meilleure façon de clôre l’album avec ce côté électro et aérien qui renvoie à l’intro “Anima Nera”. Ce titre permet en quelque sorte à l’auditeur de revenir sur terre brutalement après des morceaux beaucoup plus bruts.

Avec “Black Anima”, Lacuna Coil propose un album cohérent avec à la fois un côté brutal/rageur nouveau mais également ce côté mélodique (mélancolique) qu’on leur connaît depuis leurs débuts, et malgré quelques titres sur lesquels je ne me repencherais peut-être pas dans le futur, il faut bien reconnaître qu’on tient là un très bon album qu’il me tarde de découvrir en live le mois prochain puisque les Italiens seront en tournée avec Eluveitie et Infected Rain et passeront par Bordeaux!

Tracklist :

01. Anima Nera
02. Sword Of Anger
03. Reckless
04. Layers Of Time
05. Apocalypse
06. Now Or Never
07. Under The Surface
08. Veneficium
09. The End Is All I Can See
10. Save Me
11. Black Anima

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *