Klone + UnCut @Confort Moderne, Poitiers (8 Novembre 2019)

Un an après leur passage acoustique, Klone s’est offert un nouveau passage « à domicile ». Ils étaient donc au Confort Moderne, le 8 Novembre dernier, pour jouer une partie de leur nouvel album. Sur cette date de leur tournée nommée « Le Grand Voyage Tour », le groupe étaient accompagnés de UnCut : un jeune trio de la région. Une soirée qui nous a transportée au-dessus des nuages…

UnCuT est un groupe de hard-blues/rock originaire de Poitiers (Vienne), formé en 2016. Le line-up est composé de Pablo Fathi (batterie), Enzo Alfano (guitare lead) et Alexy Sertillange (guitare et chant). Le groupe a pour influences des groupes comme Deep Purple, Clutch ou Rage Against The Machine ; et mélange la hargne du rock, les riffs du blues avec une batterie sauvage mais élégante. Leur premier EP « From Blue » est sorti cet automne…

Après quelques désagréments à la billetterie, j’arrive juste à temps pour assister aux deux derniers morceaux du groupe ; une tare car la fougue de ce trio est incroyable et la voix du chanteur m’a conquise. En effet sur scène, on retrouve un véritable jeu de scène (roulades et sauts), mais aussi de l’humour et surtout beaucoup de rock’n’roll !

Pendant la prestation, plusieurs artistes ont rejoint les poitevins : et notamment JM Canoville, chanteur de Howard, sur le morceau « Deandra » ; Pierre Renaud, saxophoniste de Pierres & Fils sur le morceau « Diplodocus » ; et Paul Brousseau, ancien membre de l’ONJ (orchestre national de jazz) sur les morceaux « Bee Blues » et « The Trap ».

Pour conclure, c’est le genre de petit groupe qui « sauve le rock » (comme ils aiment eux-même le dire). À l’avenir, je me pencherai un peu plus sur eux… Le trio et ses intervenants saluent leur public, et laissent maintenant place au deuxième groupe de la soirée.

SETLIST :

Family Blues

Highway To Cagne

▪Blue Eyes Lover

Deandra feat. JM Canoville

Bee Blues feat. Paul Brousseau

Small Steps

Display

Snake Boogie

Diplodocus feat. Pierre Renaud

The Trap feat. Paul Brousseau

 

Klone, est un groupe de rock/metal progressif originaire de Nouvelle-Aquitaine (Poitiers), formé en 1999. Initialement, le groupe est à l’origine de la formation Klonosphere ; un collectif regroupant plusieurs groupes comme Trepalium, Hacride ou encore Mistaken Element… Le line-up a toujours été fluctuant, mais le noyau dur actuel du groupe est composé de Yann Ligner, Guillaume Bernard, et Aldrick Guadagnino.

La salle est plongée dans l’obscurité et dans le silence absolu ; puis, un orage éclate : le bruit de la pluie et du tonnerre se fait entendre. Le concert commence alors, par « Yonder », le premier morceau du nouvel album du groupe. Le morceau est accompagné par la projection de quelques extraits du clip ; et notamment, cet homme masqué qui marche dans le désert : une sorte de métaphore du passage vers l’au-delà.

Le concert se poursuit mais le temps semble comme suspendu : un arc-en-ciel après la pluie. En effet, la voix aérienne de Yann Ligner me fait littéralement voyager : à ce moment précis, je ne suis plus au Confort Moderne… Les guitares (Aldrick Guadagnino et Guillaume Bernard), la basse (Jonathan Joly) et la batterie (Martin Weill) ne sont pas en reste non plus. On sent une énorme énergie qui se dégage des musiciens : ils prennent plaisir à se produire et, c’est un régal pour les yeux et les oreilles. Je suis comme omnibulée par ce que je vois et ce que j’entends. J’ai comme l’impression d’être seule devant le groupe, alors que la salle est pleine à craquer.

Les projections changent tout au long du concert, comme pour proposer au public une nouvelle thématique. Le concert touche bientôt à sa fin, il ne reste plus que deux morceaux. Mais pour finir, le groupe nous offre alors la chanson « Grim Dance » en acoustique, issue de leur album « Unplugged » ; ainsi que la chanson « Army Of Me », une reprise du groupe Björk.

Pour conclure, ce concert était d’une douceur infinie comme dans un récit de Jules Verne ; et on peut dire, que le groupe a réussi avec succès à amener, sans encombre, son public dans son grand voyage !

SETLIST :

▪Yonder

▪The Great Oblivion

▪Rocket Smoke

▪Breach

▪Into The Void

▪Sealed

▪Give Up The Rest

▪Immersion

▪Nebulous

▪Silver Gate

▪Grim Dance

Army Of Me (cover Björk)

 

En remerciant, le Confort Moderne d’avoir permis le concert de ce soir-là ; Mary et Valérie pour l’accréditation photo ; UnCut et Klone pour leur gentillesse et leur disponibilité ; l’accueil reçu et les personnes rencontrées sur place…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *