Interview – Ellie (chant) – Forest In Blood

Nous avons pu nous entretenir avec Ellie de Forest In Blood pour parler de leur dernier album en date “Haut Et Court”.

 

Victor: Salut Ellie! 

Ellie : Salut !

Victor: Est ce que tu pourrais commencer par présenter le groupe s’il te plait? 

Ellie: On est un groupe de la région parisienne. On joue avec cette formation depuis 1998. Notre musique est un mélange de Thrash et de Brutal Core avec des groupes comme Slayer en grosse référence. Et aussi des groupes comme Hatebreed. En 20 ans on a fait pas mal de choses comme une petite tournée avec Napalm Death ou Anthrax. On a fait pas mal de trucs! Il y a eu deux splits du groupe. Un premier en 2005 où on a fait Apocalypse Now, un projet un peu plus métal qu’on a signé sur un label étranger. Puis on s’est reformé et on a re splité un peu plus tard.

Victor: Vous vous êtes reformés il y a deux ans , pour les vingt ans du groupe, et vous avez sorti “Pirates”. Quels retours vous avez eu sur cet album et sur votre retour sur scène en général?

Ellie: On a eu des très bons retours! Sur “Pirates” on a eu des supers critiques, les gens reprochaient même que l’album soit trop court. On est assez contents de cet album car il nous a permis de nous relancer et de nous remettre un peu sur la carte hexagonale. Le retour en concert s’est également bien passé, les gens ont suivi. On s’est ouvert à un nouveau public qui était beaucoup plus jeune.

Victor: C’était la nouvelle génération qui vous découvrait en fait?

Ellie: C’est clair! Au début ça fait un peu bizarre puis après tu te dis “c’est bien ça tourne, c’est cool!” .

Victor: Est ce que vous avez commencé rapidement à travailler sur le nouvel album “Haut Et Court” ou alors vous avez pris le temps? 

Ellie: Alors en fait on avait fixé une date de studio pour enregistrer ce nouvel album mais nous on travaille à l’arrache donc la grosse partie s’est faite un peu avant. La majorité des morceaux de l’albums ont été écrits seulement 1 mois avant l’entrée en studio. Les morceaux étaient prêts à 80%. Mais sur cet album là, une fois dans le studio on a pris notre temps puisqu’on y a passé deux mois.

Victor: Est ce que vous avez pu enregistrer cet album tous ensemble ou à cause de la pandémie vous avez du revoir vos plans? 

Ellie: On a tourné sans jamais être plus de 2 ou 3 du groupe dans le studio. On s’est dit on se tape un délire un peu à l’américaine. On a changé d’ingé son en passant de Francis Caste à Andrew Guillotin. On a eu des créneaux du coup on est restés un maximum. Ca nous a permis de bien retravailler les morceaux qu’on avait. Ils ont essayé pas mal de guitares. La batterie c’est allé assez vite. Et au niveau du chant on a pu essayer beaucoup de choses, on a beaucoup peaufiné les couplets, les refrains. On a eu de la chance.

Victor: Ca vous a permis de faire l’album que vous vouliez sans être pressés par le temps du coup?

Ellie: Ca c’est sûr on a pas été pressés par le temps! A l’époque on avait pas vraiment de date de sortie alors on a un peu trainé, on a gratté au maximum.

Victor: Quels sont les thèmes principaux que vous avez voulu aborder dans “Haut Et Court”?  

Ellie: On a voulu mettre en avant les valeurs de la piraterie. On est parti sur l’oppression que pouvaient ressentir les gens, les pirates à l’époque. On parle aussi de leurs valeurs fortes comme la liberté et la fraternité. Au final on a toujours trouvé que le thème de la piraterie collait bien à la scène métal. On est allés à fond la dedans.

Victor: Vous avez mélangé le Français et l’Anglais sur cet album. Est ce que ça a été un choix de mettre un seul des morceaux en Français ou est ce que c’est venu naturellement? 

Ellie: Tu parles du titre “Haut et Court”. A la base on devait faire un feat avec Nico de The Arrs. On voulait la faire moi en Anglais et lui en Français. Et on a fini par changer pour la faire entièrement en Français. On a déjà des titres en Français dans la discographie du groupe. Puis finalement on s’en est pas trop mal tiré! Après sur nos précédents albums les titres de sinterludes étaient en français par exemple. Et comme une grande partie des pirates de la grande époque étaient français on essaie toujours de garder la langue présente d’une façon ou d’une autre. Et qui sait ce que sera la prochaine évolution du groupe!

Victor: On verra ce que réserve la suite !

Ellie: On est très évolutifs comme garçons! (rires) En même temps faut savoir se renouveler après 20 ans.

Victor: L’album est sorti sur le label 10-54, un label australien. D’où est venue cette collaboration? 

Ellie: De tous les gens qu’on a vu pour cet album, c’est eux qui avaient l’air les plus motivés. On avait des propositions de labels un peu plus gros mais on a déjà travaillé avec ce type de labels et ça ne s’est pas super bien passé! On a besoin de quelqu’un qui s’occupe bien de nous et c’est ce qu’on a trouvé chez 10-54. Les retours sont rapides, on discute. On a vraiment besoin de cette proximité. On veut pas être un groupe parmi tant d’autres dans un gros label.

Victor: Comment vous voyez cette sortie d’album dans cette période compliquée pour promouvoir de la nouveauté? 

Ellie: Ben écoute, je t’avoue c’est compliqué. Il y a les médias de diffusion habituelle. L’album est prêt depuis longtemps, d’ailleurs à la base il devait sortir en juin mais ça c’est pas fait à cause des évènements que tu connais. Mais on compte sur la grande famille du métal pour le soutenir, lui apporter un peu de visibilité.

Victor: Il faut se dire que c’est avec le bouche à oreille que cet album là va fonctionner sachant qu’il est impossible actuellement de jouer les morceaux en live

Ellie: Exactement! Si on joue c’est 135 euros par personne, on va éviter! Le concert de métal le plus chère de l’histoire, tu me dira on pourrait partir sur ça (rires).

Victor: Est ce que dans cette période vous avez réussi à trouver des idées pour partager la musique différemment ?

Ellie: Ben écoute non pas vraiment. Le live stream on y a pensé mais bon comme on se voit pas beaucoup ça aurait été compliqué. Ben il nous reste les clips, faire des vidéos sur insta ou facebook. On fait aussi pas mal de concours, on fait gagner des cadeaux. On va faire gagner des pièces d’argent qui vont faire le lien avec l’univers de la piraterie le temps qu’on puisse repartir à l’abordage!

Victor: Pour finir, que diriez vous à des gens qui ne vous connaissent pas et qui tomberaient sur cet album? 

Ellie: Si tu aimes Slayer, ça devrait te plaire! Après ça serait les valeurs qu’on véhicule: l’ambiance festive, la liberté, la rebellion.

Victor: Merci Ellie pour tes réponses!

Ellie : Merci à toi ! Et à bientôt!

 

 

 

 

 

 

 

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *