Inferi : Vile Genesis

Le groupe américain de Death Metal mélodique Inferi a sorti il y’a quelques jours son quatrième album studio intitulé Vile Genesis via le label The Artisan Era.

No Gods But Our Flesh ouvre l’album avec une intro assez inquiétante suivie par une session rythmique mélodique tout en gardant une puissance indéniable. Les cris de Malcolm Pugh prennent vite le dessus pour gagner en intensité, les parties à la guitare apportent un côté plus technique à l’ensemble notamment avec le solo avant la suite avec Maelstrom Prison, un morceau plus sombre avec des mélodies qui vont dans ce sens en parfait contraste avec la violence du titre. Simian Hive avait été dévoilé par le groupe pour promouvoir l’album avec une rapidité d’exécution assez impressionnante malgré les 5 minutes au compteur, le groupe ne lâche pas l’auditeur comme beaucoup aurait pu le faire à mi-chemin. Encore une fois, la performance vocale de Malcolm est vraiment de qualité notamment quand ses cris s’accordent parfaitement aux orchestrations digne d’un bon film d’épouvante qui sont distillées dans ce titre. Puis c’est l’oppressante From Exile To Exaltation qui prend le relais et tout aussi bien le chant que certaines parties instrumentales tends vers ce sentiment très pesant où j’ai parfois eu l’impression d’avoir une chape de plomb sur les épaules. Vile Genesis est le morceau qui donne son nom à l’album et également un des titres sortis pour la promo de ce dernier, Inferi combine encore une fois à merveille les parties très techniques (notamment la partie de guitare à 3:14) à des mélodies assez simples, un morceau encore une fois très efficace! L’intro douce du single Mesmeric Horror laisse quand même vite place à une violence brute, avant de lancer un morceau bien plus sombre Carving Thine Kingdom avec une intro que n’aurait pas reniée Cradle Of Filth! Le chant de Malcolm pourrait d’ailleurs s’apparenter à quelque chose d’assez inspiré Black Metal tout comme l’ambiance générale du titre. Et puis c’est le morceau le plus long de Vile Genesis qui vient clôturer l’album : Heirs Of The Descent. Tout comme sur Carving, on retrouve ici des éléments Black Metal tout en gardant un côté très à vif (ou tranchant ou ce que vous voulez dans ce champs lexical). Le titre finit sur des notes plus légères qui me permettent de redescendre après tout ces titres imprégnés de violence et c’est plutôt une bonne chose de faire redescendre l’auditoire avec ce genre de sons.

Inferi propose ici un très bon album en jouant autant avec la mélodie qu’avec la violence ou encore avec la technicité et la simplicité, un très bon contraste donc sur ce quatrième album.

 

 

Tracklist :

01. No Gods But Our Flesh

02. Maelstrom Prison

03. Simian Hive

04. From Exile to Exaltation

05. Vile Genesis

06. Mesmeric Horror

07. Carving Thine Kingdom

08. Heirs of the Descent

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *