Imminence + Acres + The Oklahoma Kid – Mergener Hof @Trier – 24 janvier 2020

Ce soir, direction l’Allemagne et plus particulièrement à Trier pour une soirée de dingue, organisée par la Mergener Hof. Au programme ce soir, The Oklahoma Kid et Acres, qui vont ouvrir pour les suédois d’Imminence, en pleine tournée européenne. Un grand merci à la salle pour l’accréditation et pour l’accueil.

The Oklahoma Kid ouvrent le bal et on peut dire que leur style vestimentaire marquera, dans un genre très décalé et vintage. Mais cela ne réussira pas à faire oublier le gros problème de son durant leur set, c’est beaucoup trop fort et cela devient vite lassant, surtout que l’on ne peut pas profiter de ce premier concert. Malgré tout, l’ambiance se réchauffe rapidement, même si la salle assez intimiste est loin d’être pleine. Les membres sont en pleine forme et ils comptent bien nous le faire partager, même si la possibilité d’arpenter la scène est presque impossible pour eux, chacun donne tout de son côté. On notera la capacité du chanteur à alterner parfaitement entre scream et chant clair. Le set passe vite et le groupe repart, laissant une bonne impression à son public, une bonne première découverte !

Et comme un soucis ne vient jamais seul, petit problème de micro à l’arrivée d’Acres, mais qui se fait rapidement oublié. Il s’agit de la seconde découverte de la soirée et j’en garde un très bon souvenir. Le son est nettement moins fort, (à moins que l’on ne soit devenu sourd entre temps ?) et cela devient agréable. Acres mélange la violence avec l’émotion, et on surprend le chanteur a avoir presque les larmes aux yeux, il parle de ce qui le touche, de ce qu’il ressent et le transmet de la plus belle façon qui soit. Le concert passe à une vitesse bien trop folle, les musiciens donnent tout et sont heureux d’être là. C’est une belle découverte, que j’ai apprécié bien plus que le groupe précédent, et j’ai hâte de les voir sur une nouvelle date !

La salle est presque complète quand retentit les premières notes de l’introduction de la tête d’affiche. Une scène qui se veut minimaliste par sa taille, pas de drapeau de scène pour le coup mais cela ne va en rien entraver le show. Les membres arrivent chacun à leur tour, sous les acclamations du public, clairement venu en masse pour eux ce soir. C’est sur le début d’Erase, qu’Eddie fait son entrée, violon en main. Imminence m’a totalement ensorcelé, je garde un souvenir magique de ce concert, j’ai attendu de les revoir mais je ne m’attendais pas à cela. De l’émotion à tout bout de chant, et encore plus lors des deux titres en acoustique, interprété seulement par la guitare / violon / voix, avec la fameuse et triste de reprise de Crawling de Linkin Park. Un hommage touchant et marquant, qui m’aura fait verser quelques larmes.

Le dernier album est largement représenté ce soir, mais les suédois n’oublient pas ses prédécesseurs, de quoi retourner la fosse, qui reprend par cœur pratiquement chaque chansons. Proche de leur public, le groupe envoie une énergie dingue, qui leur est largement renvoyé. Imminence n’a aucune crainte à avoir, ils sont en pleine évolution, en pleine montée et je m’attends à de grandes choses venant de leur part ! En attendant, ils hissent haut la barre de mes meilleurs concerts pour 2020.

Gloomy

Totalement dingue de metalcore, de pizza et de Red Bull.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *