Horskh : Wire

Horskh est un groupe d’Industriel Metal français qui nous a proposé son deuxième effort studio Wire le mois dernier. Etant relativement férue de ce genre musical, je me suis penché sur leur cas. Mais si vous êtes fans de Combichrist, Ministry et autres groupes du style vous ne serez pas déçus!

Le groupe ne fait clairement pas dans la dentelle et nous le montre d’entrée de jeu avec le premier titre Strobes! Horskh sera définitivement un groupe à voir sur scène tellement les titres paraissent fait pour être joués en live et s’empareront des corps dans un pit, c’est efficace mais quand même hyper violent et quand on aime l’Indus ce côté simple mais violent est clairement ce qu’on peut rechercher. Trying More monte encore d’un cran pour la violence et promet à coup sûr des bons décrochages de nuques.

Le mélange sons électro et guitare saturées crée une violence frontale qui apporte un côté très sauvage au très court album car oui Wire ne dure que 34 minutes.

Sur A Breath Before The Fall on retrouve des sonorités un peu froides qui changent du reste de l’album. Cut The Knot revient directement dans le vif du tranchant (c’est presque le cas de le dire à la vue du titre du morceau), un morceau agressif avec cette voix hurlée qui encourage presque à foutre le bordel dans son salon (à défaut d’être dans une salle de concert). Une petite pause sur le court instrumental Stolen Memories avant de repartir sur un titre plus froid, Break Off, avec une voix qui sonne un peu comme sur un titre qu’aurait pu écrire Depeche Mode. Mais la folie du groupe n’est jamais bien loin et réapparaît sur Common Crimes qui fera danser les pit, un petit coup de coeur pour ma part pour le morceau Black Switch et sur la voix saturée de Bastien Hennaut (chant/guitare/samples) et ce refrain absolument fou, bref je suis fan!

On retrouve un côté un peu plus Punk sur l’avant-dernier titre Set On Fire avec cette énergie pure et la ligne de basse présente. Puis il est temps de refermer le chapitre Wire avec le dernier titre May Day, un morceau instrumental avec une ambiance assez pesante.

Pour résumer ces 12 titres en 3 mots? Entraînant, Violence et Froideur sont au programme. A mettre entre toutes les oreilles des amateurs de ce genre musical et à ceux qui voudraient s’ouvrir à de nouveaux horizons. Horskh est pour moi une belle découverte en ce début d’année.

Tracklist :

01. Strobes
02. Trying More
03. Mud In My Wheels
04. A Breathe Before The Fall
05. Cut The Knot
06. Stolen Memories
07. Break Off
08. Common Crimes
09. Black Switch
10. Pull The Wire
11. Set On Fire
12. May Day

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *