Hellfest 2019,Day 1 @ Clisson (21.06.2019)

Vendredi 21 juin : La fête de la musique… euh, du slip en fourrure. 9h, le réveil est difficile et le ciel nous tombe sur la tête : l’application officielle nous indique que Manowar ne jouera pas le soir même et est replacé au pied levé par Sabaton, toujours présent sur le site en cette heure matinale, une histoire qui risque malheureusement de finir devant les tribunaux. Les premiers grognements se font ressentir dans le camping tandis que les haters jubilent.

Mais heureusement, le reste de l’affiche est maintenu, c’est donc le cœur lourd que nous pénétrons dans l’enceinte du festival, direction l’Altar pour le premier concert de la journée : FREITOT. Comprenant dans ses rangs Fack (Benighted) à la guitare, Arno Strobl (Carnival In Coal) au chant et Etienne Sarthou, batteur de Aqme (même en pratiquant du néo metal, celui-ci a un très fort penchant pour le metal extrême), c’est un death metal old school à la Obituary qui est joué devant un parterre éparse mais pas vide non plus. Il est intéressant de voir ces musiciens qui n’ont rien à voir avec leurs groupes respectifs, prendre un malin plaisir à jouer ce qui aurait pu être des classiques d’Asphyx ou Bolt Thrower, des morceaux de 2/3 minutes à tempos bien rapides ou très lents, donnant de la lourdeur au propos. Un vrai régal pour commencer cette journée qui promet grandement. (Romain)

 

 

 

« On s’appelle Stinky et on a pas fait beaucoup de route pour venir vu qu’on est de Clisson! » Juste après Freitot, je rallie la Warzone pour le concert de Stinky. Chaque titre sera balancé à la gueule de l’auditoire déjà bien présent cette fin de matinée « Rough Diamond » échauffe déjà les esprits en début de set. Pour la suite « ce morceau parle de trans-identité » annonce Claire à la fosse avant de lancer « Sliders ». La Front(wo)man du groupe n’hésitera d’ailleurs pas à descendre dans la fosse pour jouer au milieu d’un circle-pit avant de slammer sur le dernier titre à savoir « Mountain Peak ». Je suis absolument ravie d’avoir revu Stinky dans ces conditions et de voir l’évolution de ce groupe qui aura mis une fois de plus tout le monde d’accord! Les absents auront toujours tort, je tiens à le souligner et surtout pour cette prestation incroyable! (Mary)

Setlist:
The Crown
Rough Diamond
Sliders
Pathetic Fallacy
Tears In Rain
Storm Surge
Unstoppable
Pretend
Otherside
Nausea
Golem
Mountain Peak

On se déplace de 50 mètres à droite pour rallier le Temple, car le combo quasi Toulousain (3 musiciens sur 4) de KHAOS DEI s’apprête à œuvrer son black metal puissant et sans compromis. Jouant très rarement dans nos contrées, c’est un vrai plaisir sans faille d’assister à la prestation du groupe. Mettant l’accent sur son second album Opus II : Catechism, leur black metal se veut old school, rappelant les premiers Bathory ou Darkthrone. On apprécie vraiment. (Romain)

Klone est de retour au Hellfest en Mainstage pour la journée « FR ». Après avoir apprécié le groupe « unplugged » ces deux dernières années, la curiosité me pousse à aller les re-découvrir en électrique et c’est une très belle surprise! N’appréciant habituellement pas plus que ça le groupe sous cette forme-là, je dois avouer que la performance était vraiment excellente et m’a permis d’apprécier une fois de plus la formation poitevine. Le groupe nous gratifiera même d’un nouveau morceau « Yonder » qui sera sur leur prochain album à venir en septembre prochain. A suivre donc (Mary)

Klone Setlist Hellfest 2019 2019

 

Retour à l’Altar pour les franciliens de SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION. Maintenant, pas le temps de niaiser, le brutal death/grind fait mouche devant un parterre débile mais réactif. Les compos, dépassant rarement les 2 minutes, sont ultra impeccables et efficaces, servis par un son du même acabit, et on ne peut s’empêcher de headbanger comme un fou furieux. Le trio semble ravis de jouer à l’heure du repas et se donne à 200 % sur scène et ne cesse de remercier le public, relativement bien rempli. Ça fait du bien par la où ça passe. (Romain)

Le show animé et mouvementé par la dynamique de Gloryhammer font transporter le public comme si des voyageurs spacio-temporels avaient envahis le Hellfest! Leur univers fantastique permet une cohésion entre les chansons et les costumes des musiciens. Le claviériste est très charismatique mais tout les membres sont concentrés et se donnent à fond dans l’inteprétation. Angus McFife XIII est très au point sur ses techniques vocales. Leur univers est captivant ce qui fait de Gloryhammer, un groupe de guerriers fiers et conquérants! ( Tiffany )

Gloryhammer Setlist Hellfest 2019 2019, Legends from Beyond the Galactic Terrorvortex

 

Sur le Temple, le meilleur espoir du black/pagan français (signé chez les Acteurs de l’Ombre) prend place : AORLHAC. C’est puissant, rempli de blast beat, et de mélodies au trémolo picking toutes aussi belles les unes que les autres, renforcés par des chœurs épiques à souhait sur certains passages. Les 30 minutes qui leur seront alloués seront bien courtes et on aurait bien pris un peu de temps en plus. A revoir vite en salle. (Romain)

SETLIST :
Intro
Alderica
Plerion
Sant Flor
La Révolte des Tuchins
Les Enfants des Limbes
Mandrin, l’Enfant Perdu

 

Uada est un des groupes que j’attendais le plus cette année suite à leur dernier album en date « Cult Of A Dying Sun » et c’est sous une Temple relativement remplie que le groupe américain arrivera sur scène pour jouer son Black Metal Glacial. Le groupe n’adressera pas un seul mot à l’auditoire présent pour jouer non-stop pendant 40 minutes ce qui ne gâchera apparemment le plaisir de personne. La formation à l’air en parfaite harmonie puisque le chant de Jake Superchi se mêlent presque divinement aux riffs de James Sloan. La set-list sera surtout centrée sur leur album « Devoid Of Light ». Mais malheureusement une ombre est à déplorer : Le public ne saisira pas vraiment l’ambiance du set et on apercevra parfois une licorne slammer…Sur du Black-Metal évidemment et c’est bien triste. Néanmoins un excellent set du groupe que j’espère revoir en salle prochainement (Mary)

 

Après une pause repas mérité, on regarde SONATA ARCTICA de loin, première incursion de la journée sur la Mainstage 1. Et là, le couperet tombe : une vrai catastrophe à tous les niveaux. Le chant de Tony Kakko est complètement hors d’usage, pas du tout en place et celui-ci force sans arrêt. De plus, le son n’est pas au rendez-vous non plus ainsi que le choix d’une setlist assez faible, seul Black Sheep et Fullmoon sortent du lot, massacrés eux aussi. Quelle déception, surtout quand on suit le groupe depuis ses débuts et qu’on a assisté à des prestations fabuleuses au début des années 2000. (Romain)

Sonata Arctica Setlist Hellfest 2019 2019

Les fans de la première heure comme les petits nouveaux sont aux premières loges pour Lofofora! Le groupe envoie directement « Le Fond Et La Forme » qui est un classique de la formation, le batteur est très en forme et le public répond aussitôt à l’appel du groupe. En réponse au batteur, le guitariste surenchérit avec un solo endiablé en plein milieu d’un morceau. Reuno est un psychopathe charmeur de serpents qui envoûte le Hellfest! La dynamique du groupe et la voix de Reuno portent toujours aussi bien leur discographie et la scène Metal Française est toujours présente avec ce groupe emblématique! ( Tiffany )

 

Lofofora Setlist Hellfest 2019 2019

Après cette débâcle, rien ne vaut un concert de nos amis norvégiens de TROLLFEST, dans un Temple qui dégueule de monde à cette heure là. Place à la débâcle et aux pogos toujours aussi bordéliques. Attifés de robes de mamies des plus hideuses, Papayou arbore quant à lui une magnifique cape de noël et coiffé d’un chapeau monté en ballons de baudruche tout en longueur. On adore. La fête bat son plein, surtout lorsque Toxic, la reprise de Britney Spears est jouée provoquant une gigue magnifique. On retrouve le sourire. (Romain)
C’est la première fois que j’ai l’occasion de voir No One Is Innocent sur scène et l’occasion du Hellfest était trop belle pour être ratée! Le groupe rentre sur scène avant d’envoyer « La Gloire Du Marché » extrait de leur dernier album en date pour enchaîner sur un de leur classique à savoir « Silencio ». Le groupe est très énergique et le public rend son énergie au groupe au centuple, la foule est vraiment déchaînée! Kemar (chant) lancera un « La Jeunesse emmerde le Front National » pour « Nomenklatura ». Le groupe continuera dans ses classiques avec « La Peau » et terminera le concert avec un featuring avec Niko (Tagada Jones) sur « What The Fuck » qui verra se former le premier Wall Of Death de cette journée française. Une bonne prestation du groupe malheureusement pour ma part, c’est une petite déception, n’ayant pas pu vraiment « plonger » dans la musique du groupe depuis quelques années. (Mary)

No One Is Innocent Setlist Hellfest 2019 2019

Ce qui suit sera un des points fort de cette journée, voire même des 3 jours. POWER TRIP prend place à l’Altar. Après avoir pas mal écouté le Thrash/crossover des Texans, on a plus que hâte de les découvrir en live. Et on ne sera pas déçu : la surpuissance sera de mise ainsi que l’efficacité. Le Thrash dans son excellence, quelle violence mais quel pied total. Le chanteur a un look de clochard de la rue Bayard mais celui donne tout ce qu’il a, arpentant la scène tout du long. Notre cou se rappellera longtemps de cette dévastation. (Romain)

Power Trip Setlist Hellfest 2019 2019

Il me tardait de découvrir The Interrupters en live, tellement ce groupe est un de mes coups de coeurs de ces dernières années avec leur ska-punk qui mettrais n’importe qui de bonne humeur. Après une introduction par leur guitariste pour annoncer l’arrivée d’Aimee sur scène devant un parterre de fans littéralement déjà conquis et c’est « A Friend Like Me » qui mettre une folle ambiance d’entrée de jeu. Aimee (chant) est extrêmement souriante, joue beaucoup avec le public et ses musiciens et n’hésite également pas à descendre au niveau des crash barrières plusieurs fois pendant le set. La majorité de mes morceaux préférés du groupe seront joués et pouvoir enfin profiter d’un concert dans cette journée marathon est appréciable. « By My Side » et « Take Back The Power » continuent d’enfoncer le clou niveau efficacité et pour conclure le set nous aurons droit à « She’s The Kerosene » et « My Family » avant que le groupe ne quitte la scène sous les acclamations du public. Il me tarde déjà de revoir The Interrupters sur scène, clairement un des meilleurs sets de ce Hellfest. (Mary)

The Interrupters Setlist Hellfest 2019 2019, Fight the Good Fight

 

Difficile de se remettre de ça. Heureusement, un autre des meilleurs concerts de la journée arrive. Sur la Mainstage 1 se prépare un groupe qui ne se produit ainsi dire jamais : DEMONS AND WIZARDS. Un Line Up de prestige : Jon Schaffer (un des meilleurs gratteux rythmiques du monde) et Jake Dreyer (Iced Earth) aux guitares, Hansi Kursch au chant, Marcus Siepen à la basse et Frédéric Ehmke a la batterie, tout 3 officiant dans Blind Guardian. Puisant sur les meilleurs titres de leurs 2 uniques albums, le Heavy metal fait mouche devant un public attentif, surtout quand celui ci reprend Welcome To Dying du Gardien Aveugle et Burning Times de Terre Glacée, pour le plus grand plaisir de votre serviteur. Et savoir qu’on a vécu ce moment unique restera gravé longtemps.  (Romain)Demons & Wizards Setlist Hellfest 2019 2019, A Magical Encounter With Demons & Wizards

Dès l’entrée en scène de Dagoba, le public est en feu et ne tient pas en place! Le départ est donné par la batterie frénétique de Nicolas Bastos et le public répond par un circle-pit dès le premier morceau à savoir « I, Reptile ». Le chant de Shawter est aussi bon en clair qu’en scream. »Black Smokers » a déclenché une vague de slammers et de pogos! Shawter sait littéralement faire grimper le mercure malgré la chaleur ambiante.Juste avant « The Sunset Curse », Shawter tente de battre le propre record du groupe du plus gros Wall Of Death du Hellfest qui avait été établi lors de l’édition 2014. Du simple festivalier à la bonne soeur travestie, tous viennent s’éclater devant Dagoba! (Tiffany)

Dagoba Setlist Hellfest 2019 2019

Dans la catégorie « des groupes à voir une fois dans sa vie » : Dream Theater! L’ambiance est là dès les premiers morceaux. Les intros des morceaux mettent en place l’univers du groupe malgré le manque de dynamisme des musiciens, la musique reste envoûtante! Les solos sont efficaces et bien placés, il est bien pensé de mettre une basse lourde en contre-plongée de la voix puissante du chanteur qui monte haut dans les aigus. ( Tiffany )

Dream Theater Setlist Hellfest 2019 2019, Distance over Time

Un peu de retour à la violence ? Oui clairement. Du coup, on rallie le Temple pour voir IMPALED NAZARENE. Mika Luttinen and co ne sont pas la pour la dentelle, pas de place à la melodie, seulement de la brutalité à l’état pur. Du blast, des relents punk et thrash au milieu du black metal sauvage, voilà qui nous va à ravir. Et certains morceaux comme Armageddon Death Squad ou Cogito Ergo Sum (composé par Alexi Laiho et repris en chœur par votre serviteur qui fournira la stéréo à sa voisine) font toujours plaisir à entendre. Quel réveil, même à 18h. (Romain)

Impaled Nazarene Setlist Hellfest 2019 2019

Un petit tour rapide par le pit photo de la Altar pour Kvelertak! N’ayant jamais vu le groupe avec son précédent frontman Erlend Hjelvik, je découvrirais donc le groupe en live avec Ivar Nikolaisen. Le son n’est pas excellent en début de set mais cela n’a pas l’air de poser problème au public présent et (à priori) au groupe non plus. Leur énergie est hyper communication et Ivar n’a pas volé sa place de frontman. Un bon shoot d’énergie positive par ce groupe qui mêle diverses influences dans leur musique (Sludge, Hardcore ou encore Black Metal) à voir et à revoir probablement sans modération. (Mary)

Kvelertak Setlist Hellfest 2019 2019

Un peu de fun après ça ? Une petite collation et route pour la Mainstage 2 pour les locaux d’ULTRA VOMIT. Étant donné que ça longtemps que nous ne nous les avons pas vu sur scène, on doit se faire un avis sur les nouveaux morceaux, toujours au high level. Équilibrant leur setlist sur le dernier album (Kammthaar, Évier Metal…) mais aussi Objectif Thunes (Quand j’étais petit, Mountains Of Maths, Les Bonnes Manières…). Et quoi qu’on dise sur le groupe, le show se veut hilarant avec un Manard toujours aussi blagueur mais surtout un son juste dantesque car ça joue hyper bien et rodé au millimètre, on aura même droit à 1 morceau de Mr Patate, à savoir I Like To Vomit. Des guest feront des apparitions sympathique dont un faux Calogero sur le titre Calojira, Andreas sur Je Collectionne Les Canards, bref un bonne tranche de rigolade qui nous met de bonne humeur pour la suite. (Romain)

Ultra Vomit Setlist Hellfest 2019 2019, Panzer Surprise !

Les Irlandais savent comment démarrer un show à coup de riffs de cornemuses, les fervents fans sont présents! La présence d’instruments insolites est très appréciée, les textes de leurs chansons sont raccord avec leur fond de scène qui était une vidéo racontant la révolution irlandaise. Le chanteur est descendu au plus près du public et a continué a mettre le feu. La réputation de Dropkick Murphys n’est plus à prouver, les fans chantent en choeur comme si leurs vies en dépendaient. Pour une bonne soirée à l’Irlandaise, il faut une Guinness et les Dropkicks! (Tiffany)

Dropkick Murphys Setlist Hellfest 2019 2019

Le Hellfest (comme le Wacken par exemple) a cette particularité de pouvoir avoir certaines exclusivités, ce qui suit en est particulièrement une qui ravira les fans old school de metal extreme. Nous en rêvions depuis longtemps, et pourtant il a dit il y a quelques années que, suite au décès de Martin E. Ain, Tom Gabriel Warrior ne reformerait jamais HELLHAMMER. Et pourtant il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Nous voilà donc bien placé au 3e rang pour cette messe noire, le backline de Triptykon bien en évidence. Musicalement c’est très Thrash old school, avec un esprit black et des touches punk, la double grosse caisse en plus. Tous les classiques des Suisses seront interprétés : Maniac, Aggressor, Reaper, Revelations Of Doom, Messiah… Tom G Warrior a toujours ce charisme aussi silencieux qu’impressionnant, le monsieur ne parlera que très peu au final, rendant le côté culte du moment. Un événement immanquable qui restera gravé à jamais. (Romain)

Hellhammer Setlist Hellfest 2019 2019

Tant qu’à faire, restons dans le culte avec un groupe qui a été pionnier dans plusieurs styles du metal extrême, d’abord le grind à tendance gore avec l’album Reek Of Putrefaction (1988) mais aussi le death metal mélodique avec Heartwork, sorti en 1993, composé en parti par Michael Amott (Arch Enemy), on parle bien sûr des britanniques de CARCASS. Un son parfait, une setlist qui tape sur tous les albums, lights blanches mais pas aveuglantes, et un son death metal typiquement outre-Manche avec des lead de guitares vraiment incroyables. Jeff Walker est toujours aussi volubile avec son accent de Liverpool si prononcé, tandis que les 2 gratteux sortent tout droit d’un groupe de rock/prog des années 70 niveau look. Côté morceaux, la part belle est réservée à Heartwork avec No Love Lost ou Buried Dreams ainsi que le dernier album de 2013, Surgical Steel. Le death metal anglais n’est pas clairement pas mort, une valeur sûre. (Romain)

Carcass Setlist Hellfest 2019 2019

Sum 41 est enfin de retour en France pour un passage au Hellfest qui restera sûrement gravé dans les mémoires! Leur intro classique « Black Betty » et « T.N.T » d’AC/DC résonne avant de lancer place à un groupe et un Deryck Whibley survolté qui envoie « Motivation » et « The Hell Song » directement! Le Frontman a l’air particulièrement heureux de jouer au Hellfest et communiquera beaucoup avec le public présent qui aura rempli la Warzone!
Chacun des morceaux joués est connu sur le bout des doigts par le public présent et même « Out For Blood » extrait de l’album « Order In Decline » qui n’était pas encore sorti au moment du Fest est repris en choeur par la foule. Pour la fin de set ce ne sera qu’une ribambelle de classiques interprétés par le groupe qui sera jouée et notamment leur cover de Queen « We Will Rock You ». « In Too Deep », « Fat Lip » et « Still Waiting » finiront de nous épuiser avant que le groupe ne quitte la scène en remerciant chaleureusement le public d’être venu et nous fait la promesse de revenir très vite et on les attends de pied ferme. La première journée s’est donc clôturée de la plus belle manière qui soit, en route donc pour reprendre des forces avant la journée de demain. (Mary)

Sum 41 Setlist Hellfest 2019, European Tour 2019

1h du matin, la fatigue se ressent mais impossible de louper GOJIRA qui investit la Mainstage 2. Nous arrivons pile poil pour le début de Flying Whales, destructeur au possible, mais la suivante nous fera entrer en transe, à savoir le titre Love, issue du premier album Terra Incognita. Magnifique. The Cell et Silvera ralentissent un peu la cadence, permettant à l’écran super géant de diffuser des œuvres de Mario Duplantier, sublimé par des lights gracieuses. L’enfant Sauvage et Clone nous rappelle l’excellence française, se terminant sur The Gift Of Guilt, point d’orgue de cette journée qui se termine de la meilleure des façons. Merci Gojira. Il est temps d’aller dormir. (Romain)

Gojira Setlist Hellfest 2019 2019

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *