Fit For A King – The Path

Fit For A King nous propose son sixième album, méconnu en France, les américains n’étonnent pas, ils proposent un metalcore assez classique mais pour autant efficace. Mais The Path va-t-il changer la donne ? Nouveauté ici, l’arrivée du guitariste Daniel Gailey. L’opus est disponible chez Solid State Records depuis le 18 septembre 2020.

On attaque avec The Face of Hate dont l’introduction nous plonge dans un brouillard avant que l’instrumental ne prenne possession du lieu. Le groupe nous fait attendre avant d’exploser, le chant s’y pose naturellement et on alterne avec du chant clair. Un titre sans surprise mais qui fonctionne magnifiquement bien et où le nouveau membre trouve parfaitement sa place et cela s’entend ! Place à Breaking The Mirror et son début très pop mais surtout assez cliché dans le genre, à nouveau aucunes surprises de la part des texans. Des riffs agressifs, un refrain en chant clair entraînant et restant facilement en tête s’y cache. Annihilation surprend un peu plus, on s’attend à quelque chose d’explosif et Fit For A King ne nous déçoit pas, comme le sentiment qu’ils se réveillent enfin et vont nous montrer qu’ils sont remontés a bloc. C’est rapide, violent et on sait très bien que cela va faire bouger la fosse comme il faut en live.

Arrive le titre éponyme de cet opus et après Annihilation on s’attend à quelque chose dans la même veine. Quelques influences tirées de Parkway Drive peuvent s’entendre, notamment au niveau de la voix. De son côté, l’instrumental fait clairement son boulot, avec quelque chose de bien lourd et de lent accompagnant les scream. Contraste total avec Prophet qui semble tirer dans la balade dans un premier temps, puis qui s’accélère non sans faire penser à du Bring Me The Horizon. Et sans aucunes surprises, on tombe sur une chanson assez cliché avec un chant clair où l’instrumental s’efface avant de repartir dans des scream maitrisés. Cette alternance est intéressante mais il y manque quelque chose à mes yeux, la coupure est bien trop nette. Locked in My Head nous fait changer de registre à nouveau, quelque chose de doux, presque planant et mettant totalement de côté le chant hurlé. Une pause qui pourrait être bien venue, si le groupe aurait plus donné dans la violence.

God of Fire va surprendre (enfin) avec son côté électro et surtout son guest : le chanteur de Crystal Lake. Les américains nous propose un titre très intéressant et très bien réussit, qui va faire créer une vraie tornade en live et c’est des morceaux comme celui-ci qu’on rêve d’avoir ! Un scream totalement inattendu annonce l’apogée du morceau et on en redemande. Sans hésitation mon titre préféré de l’opus. Stockholm reste dans la même veine et surprend quelque peu, mais ce n’est pas en rajoutant de la violence (qui manque cruellement) que le tour est joué. L’ajout de la cloche, même si assez secondaire, est une très bonne idée et rajoute un petit quelque chose sympathique à l’ambiance de cette chanson. C’est à nouveau le jeu de trouver les références et on peut citer ici, Motionless In White. Louder Voice nous rapproche de la fin. Une introduction calme, qui pose l’ambiance avant d’avoir un instrumental rapide et lourd mais bien en dessous des deux titres précédents, ce qui ne suffit pas à marquer vraiment pendant l’écoute. Vendetta vient clôturer The Path et c’est un morceau comme celui-ci qu’on attendait depuis le début ! De la violence, aucuns moments de répits, un chanteur qui se lâche et ça fonctionne parfaitement ! Du bourrin, un rouleau compresseur, qui pourrait être vu comme manquant de finesse, mais cela fait du bien d’entendre quelque chose proche du hardcore.

Fit For A King ne fait pas faux bond à sa réputation, ils restent dans un metalcore classique et ne surprennent pas. Ils nous montrent qu’ils sont capables de faire de très bonnes choses, notamment avec une violence toute trouvée mais on a le sentiment qu’ils n’osent pas se lancer.. Même si le groupe est vu comme jeune, je trouve cela dommage. Une plus grande prise de risques serait apprécié !

 

The Face of Hate
Breaking The Mirror
Annihilation
The Path
Prophet
Locked In My Head
God of Fire
Stockholm
Louder Voice
Vendetta

Gloomy

Passionnée par le poulet curry, la pizza et de temps en temps la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *