De Bruit et de Fureur @Bocapole, Bressuire (14 Décembre 2019)

Le 14 Décembre dernier, la périphérie de Bressuire a accueilli la première édition du festival « de Bruit et de Fureur ». On y retrouvait de nombreux groupes: comme les Tambours du Bronx, les Sales Majestés ou encore Pineapple… Une édition qui a fait fureur et qui a fait du bruit à Bocapole !

 

Pineapple :

Pineapple est un groupe de rock angoumoisin, mais qui emprunter également des horizons pop, punk ou encore folk et stoner. Le line-up est composé de Lenny (guitare), Alex (basse), Iskander (chant et guitare) et Joachim (batterie). Le but du groupe est de se créer une identité propre et de pouvoir résonner avec l’énergie et l’exigence de sa génération.

Le groupe a ouvert le bal de cette première édition du festival. Ils ont envoyé toute leur fougue et leur jeunesse au visage des spectateur. Le chanteur, est a lui seul une véritable pièce de théâtre: en effet, puisqu’il décrit et exprime tous ces textes à travers sa gestuelle et ses expressions faciales… Entre cadeaux (t-shirts et CDs) lancés dans la foule et reprises: le public était servi et conquis!

 

Guerilla Poubelle :

Guerilla Poubelle est un groupe de punk rock originaire de Paris. Le line-up est composé de Till Lemoine (chant et guitare), Paul Pechenart (batterie) et Anthony Sanchis (basse). Le groupe refuse de s’inscrire à la SACEM, limite le prix de leurs places de concert et de leurs albums. Grâce à l’association Guerilla Asso, le chanteur se bat pour aider à la culture musicale, sur Paris…

D’entrée de jeu, le groupe et notamment son chanteur, sensibilise son public aux comportements qu’ils faut adopter en concert: respect, tolérance et aide de son égal et de son prochain… Il encourage également la mixité dans les groupes de musique, et donc spécifiquement la place des femmes dans la musique. Le discours étant dit et posé, le groupe a enchaîné sur une prestation énergique et ponctuée de nombreux sauts du bassiste. Ils ont clôturé leur set, en offrant à leur public, une de leur nouvelle chanson qui paraîtra sur leur album « L’Ennui » qui sortira fin Janvier 2020.

 

Viktims :

Viktims est un groupe de punk qui mélange aussi le metal et le hardcore. Originaire de Montournais et créé en 2001; le line-up est composé de Matt (chant), Tony (guitare), Tarzan (batterie) et Aurex (basse). Le groupe entreprend la tournée des bars et des salles en France, mais également a l’étranger… Ils ont sorti 2 albums intitulés « Driller Killer » et « This System Kill ».

C’est le groupe qui m’a paru le plus « underground » de l’affiche: pour cause, son influence hardcore. Toutefois, le groupe a entraîné sur scène et a réussi à entraîner le public avec lui. Courant sur la scène, pendant toute la prestation, le chanteur est élément qui apporte un certain côté dynamique au groupe.

 

Les Sales Majestés :

Les Sales Majestés est un groupe de punk rock parisien qui s’inspire essentiellement du punk anglais de la première génération. Le line-up est composé de Yves (chant et guitare), Fred (guitare), Jimmy (batterie) et Jérôme (basse). Après plus de 8 albums, Les Sales Majestés continuent le combat, en 2020…

« On se reposera, quand on sera mort », phrase emblématique que le quatuor prononce pendant leurs concerts. En effet, le groupe sur scène, dénonce la dérive de la société et l’incompréhension des partis politiques. Cependant, le public a su saisir leur message, puisque c’était l’anarchie dans le pit… « Keupon un jour, keupon toujours » !

 

Les Tambours du Bronx :

Les Tambours du Bronx est un groupe de percussions urbaines français originaire de la Nièvre, formé en 1987. Le groupe propose deux types de show: le show classique et le show metal. Sur le show metal, le line-up est composé d’une dizaine de percussionnistes dont Luc, Thierry et Will, Dom (guitare), Stéphane Buriez, Renato Di Folco ou Reuno Wangermez (chant), Franky Costanza (batterie) et Arco Trauma (clavier).

C’est la troisième fois que je vois Les Tambours du Bronx sur scène. Au chant pour cette soirée: le charismatique Stef et l’énergique Renato; accompagnant les Tambours, ils ont littéralement mis le feu: ils ont enchaîné les morceaux tantôt en duo, tantôt en solo… Un bonheur de retrouver le comique, Luc, et son armée de percussionnistes motivés et déchaînés. Une prestation pleine de rebondissements… Prochaine date en Avril!

SETLIST :

  • Mirage éternel
  • Never Dead
  • Delirium Demain
  • « Sepultura »
  • L’un Des Notres
  • Noir
  • Pray
  • Jour De Colère
  • Jungle Jazz
  • The Day Is My Enemy
  • Le Mal
  • Tainted Wither Anger
  • Divine Disease
  • New Day
  • Le Festin

Rappel

  • Not Requiem
  • Dragula

 

En remerciant Romain et Les Tambours pour l’accréditation photo; la Bocapole et l’association « Horizons croisés » qui ont permis les concerts de ce soir-là; les groupes pour leur temps et leur gentillesse; l’accueil reçu et les personnes rencontrées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *