Cytotoxin : Nuklearth

[ENGLISH VERSION BELOW] Le groupe de Tchernobyl Death Metal, Cytotoxin sortira ce vendredi son troisième album studio “Nuklearth” via Unique Leader Records.

Et dès le premier titre “Atomb” c’est déjà une véritable vague de violence toxique qui s’abat sur l’auditoire, les parties de guitares sont propres (peut-être même trop) et le chant est bien mis en avant, en bref on reste sur du Death Metal classique, voyons la suite!

Lupus Aurora” est le premier titre que le groupe a choisi de dévoilé. Et ce morceau est un vraie bombe nucléaire! Des parties de batterie a s’en briser les cervicales et toujours des guitares omni présentes et très mélodiques ce qui apporte un peu de lumière aux morceaux de l’album.

Le deuxième single “Dominus” avec ses guitares qui dès le départ sonnent presque comme des bruitages informatiques est un vrai monstre de brutalité! Tout le monde aura noté que sur cet opus les guitaristes ont fait un travail superbe qui enveloppe à la perfection le chant de Grimo.

Quarantine Fortress” est la chanson la plus heavy de l’album et prouve encore une fois la maîtrise technique des musiciens. Pourtant malgré la violence de ce titre, sa composition fait preuve d’une certaine retenue ce qui permet à “Quarantine Fortress” de se décomposer et de se reconstruire avec ses attaques de guitares hurlantes.

Cytotoxin propose également un interlude “Dead Zone Anthem” interprété en allemand et en anglais par Grimo avant de repartir sur les deux derniers morceaux de l’album et notamment sur le morceau qui donne son titre à l’album “Nuklearth” qui dès les premières notes donne envie de se briser encore une fois les cervicales (à coup sûr un titre qui fera son petit effet en live).

Mors Temporis” clôt l’album et est un morceau instrumental qui semble tout droit sorti d’un film catastrophe, une réelle surprise mais vu la thématique de l’album, cette fin semble presque logique!

Nuklearth” est un bon album de Death-Metal qui peut parfois se rapprocher du Deathcore par moments, Cytotoxin montre que la brutalité et la mélodie peuvent faire très bon ménage et même si cet album ne m’a pas plus que marquée que ça, je le recommande chaudement à tout les amateurs du genre tant il est bon et propose également des influences variées. Cet album prendra sûrement toute sa dimension en concert et il me tarde d’ailleurs de renouveler l’expérience d’un concert de Cytotoxin.

Tracklist :

01. Atomb
02. Lupus Aurora
03. Uran Breath
04. Dominus
05. Drown in Havoc
06. Soul Harvester
07. Coast of Lies
08. Quarantine Fortress
09. Dead Zone Anthem
10. Nuklearth
11. Mors Temporis

[ENGLISH VERSION]

Chernobyl Death Metal band Cytotoxin will release this Friday their third studio album “Nuklearth” via Unique Leader Records.

And from the first track “Atomb” it’s already a real wave of toxic violence that hits the audience, the guitars parts are clean (maybe even too clean) and the vocals are well highlighted, in short we stay on classic Death Metal, let’s see what happens next!

Lupus Aurora” is the first track the band chose to unveil. And this song is a real nuclear bomb! Drum parts to break the cervicals and always guitars omni present and very melodic which brings a little light to the songs of the album.

The second single “Dominus“, with its guitars that sound almost like computer sounds from the start, is a real brutality monster! Everyone will have noticed that on this opus the guitarists have done a superb job that perfectly envelops Grimo‘s vocals.

Quarantine Fortress” is the heaviest song on the album and proves once again the technical mastery of the musicians. Yet despite the violence of this track, its composition shows a certain restraint which allows “Quarantine Fortress” to decompose and rebuild itself with its screaming guitar attacks.

Cytotoxin also offers an interlude “Dead Zone Anthem” interpreted in German and English by Grimobefore going back to the last two tracks of the album and especially to the track which gives its title to the album “Nuklearth” which from the first notes makes you want to break your neck once again (for sure a track which will make its little effect live).

Mors Temporis” is the final track of the album and is an instrumental track that seems to come straight out of a disaster movie, a real surprise but considering the theme of the album, this ending seems almost logical!

Nuklearth” is a good Death-Metal album that can sometimes be close to Deathcore at times, Cytotoxin shows that brutality and melody can go very well together and even if this album didn’t impress me more than that, I warmly recommend it to all the fans of the genre as it’s so good and also offers various influences. This album will surelytake all its dimension in concert and I can’t wait to repeat the experience of a Cytotoxin concert.

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *