[Chronique] Mork : Det Svarte Juv

Mork est un groupe de Black Metal Norvégien mené par Thomas Eriksen dont le premier album « Det Svarte Juv » sortira le 19 avril 2019 via Peaceville Records.

Mork est, pour ma part , un groupe qui m’est totalement inconnu dont je découvre l’oeuvre pour la première fois et cet album s’ouvre sur le morceau « Mørkeleggelse », une intro qui nous plonge directement dans l’ambiance oppressante de certains groupes de BM (et qu’on pourrait penser tout droit extraite de la bande-originale d’un film d’horreur) et c’est parti pour une envolée de blast et de riffs si caractéristiques de ce genre musical accompagnés également d’une nappe de synthétiseurs ce qui peut surprendre au premier abord. Le chant (intégralement en norvégien sur tout les morceaux) m’a quelque peu déroutée au premier abord tout comme le timbre de voix de Thomas Eriksen mais cette impression m’a bien vite abandonnée au fil de l’écoute. Un cri déchirant clôt ce premier morceau dont certains riffs m’ont également fait penser à d’anciennes compositions de Satyricon.

Le deuxième titre « Da Himmelen Falt » met réellement l’accent sur cette voix si particulière particulièrement bien travaillée et qui se détache vraiment de la structure instrumentale de ce morceau

« På Tvers Av Tiden » a été le premier titre dévoilé de cet album, morceau assez représentatif de l’univers musical proposé par Mork avec un petit plus cette fois-ci puisque des choeurs sont présents sur ce morceau.

Les compositions de Mork sont relativement courtes ce qui permet de pas perdre l’auditoire en route (ou tout simplement de le lasser) aucun morceau n’excédant cinq minutes.

« I Flammens Favn » est le deuxième titre a avoir été dévoilé de cet album et celui avec lequel j’ai découvert Mork, celui-là même qui m’a déroutée dès la première écoute mais qui au final s’accorde très bien avec les autres morceaux de l’album.

« Skarpretterens Øks » est probablement mon titre préféré de « Det Svarte Juv » , une structure musicale qui rappelle toujours quelque peu Satyricon à leur grande époque et quelques « effets » vocaux qui feraient presque penser à Niklas Kvarforth (Shining) en font une composition réellement accessible même aux néophytes du style Black Metal.

« Den Kalde Blodsvei » s’inscrit dans la continuité de son prédécesseur en gardant un côté très accessible autant du côté instrumental que du côté du chant.

« Siste Reis » met cette fois-ci particulièrement les parties de guitare en avant, avec notamment la présence d’un « solo » passé les quatre minutes, ce titre fait également partie des deux plus longs de l’album.

« Det Svarte Juv » est donc le morceau qui donne son titre à l’album mais également celui qui le clôture. Un morceau qui ne s’éloigne pas vraiment du style des précédents mais permets de bien « fermer » ce chapitre de la discographie de Mork avec une fin de morceau presque inquiétante.

En résumé, Mork livre là un bel effort studio qui ne révolutionnera peut-être pas le genre Black Metal mais qui a le mérite d’être de bonne facture, un groupe à donc à suivre et pourquoi pas à découvrir sur scène!

Tracklist :

Mørkeleggelse

Da Himmelen Falt

På Tvers Av Tiden

Den Utstøtte

I Flammens Favn

Skarpretterens Øks

Den Kalde Blodsvei

Siste Reis

Karantene

Det Svarte Juv

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *