[Chronique] Carnifex : World War X

Avec Slow Death (2016), les américains de Carnifex avaient divisé les fans. Ils reviennent aujourd’hui avec World War X, disponible chez Nuclear Blast. Le groupe a toujours eu une influence death, tout en proposant des sonorités black, correspondant aux goûts musicaux des membres. Que pouvons-nous attendre de ce nouvel opus ? Réponse tout de suite !

L’album se lance. L’introduction de la chanson éponyme ne laisse aucun doute sur l’ambiance : des bruits de tirs, un bataillon avançant au pas… Carnifex n’est pas là pour rire et ils comptent bien nous le prouver. Se suit, « Visions of the end » ainsi que « This infernal darkness » qui auraient leur place sur Slow Death. Les similitudes sont là a tout les niveaux, la violence un cran au dessous pourtant. L’effet est pourtant là, pour le bonheur des fans, mais le groupe ne se mouille pas et ne tente pas de nouvelles choses.

La seconde partie contient les titres « Eyes of the executionner », « Brushed by the wings of demons », « Hail Hellfire » et « By shadow thine held ». Des choses très similaires, mettant en avant les prouesses vocales de Scott et la maîtrise des instruments par les autres membres. World War X comprend plusieurs featuring. Le premier est sur « No light shall save us » avec Alissa White-Gluz (Arch Ennemy) apportant une certaine douceur avec des chants clairs. Le duo marche parfaitement et cela se ressent durant l’écoute. Les autres seront au niveau instrumental, avec Angel Vivaldi (guitare), Jason Suecof (guitare) et Cassie Morris (piano), du beau monde pour un bon album.

C’est un album sans réelles surprises, Carnifex font ce qu’ils savent faire avec force, violence et cela fonctionne totalement. La voix de Scott Lewis est toujours aussi puissante et mélodique. Accompagnée par la batterie omniprésente de Shawn Cameron et des guitares énervées et de nombreux breakdown. Il s’agit d’un album violent et brutal que j’ai hâte de découvrir en live l’année prochaine !

Tracklist :

World War X
Visions of the end
This infernal darkness
Eyes of the executioner
No light shall save us
All roads lead to hell
Brushed by the wings of demons
Hail Hellfire
By shadows thine held

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *