[Chronique] Aephanemer : Prokopton

Le second album du groupe Toulousain Aephanemer  sortira le 22 Mars 2019 et s’intitule « Prokopton ». Que nous-ont ils réservé sur ce nouvel album?

Le premier morceau est celui qui donne son titre à l’album « Prokopton », une intro très mélodique suivie d’un passage presque « épique » plante le décor avant de laisser place à la voix de Marion (qui officie également à la guitare rythmique) qui n’est pas sans rappeler le style vocal d’une Alissa White-Gluz (Arch Enemy) pour ne citer qu’elle. Au niveau de l’instrumental, les fans du genre Melo Death ne seront pas dépaysés par cette très belle entrée en matière.

Le deuxième morceau « The Sovereign » reste dans la lignée du premier et propose un contraste vraiment intéressant entre les parties mélodiques du titre et le chant guttural. Amateurs de Headbang ce morceau est fait pour vous tout comme le suivant « Dissonance Within ».

Sur le titre « Snowblind » on note une petite nouveauté avec l’intégration de chant clair qui se marie parfaitement avec cette voix pleine de rage, ce qui rend le morceau d’autant plus appréciable. Chaque intro des titres de cet album pourrait également faire une parfaite bande-originale pour un film type « Le Seigneur Des Anneaux ». Tout comme le morceau entièrement instrumental « At Eternity’s Gate » qui permet de faire une petite coupure avant de ré-enchaîner sur les trois derniers morceaux de « Prokopton ».

Les morceaux assez longs d’Aephanemer permettent d’apprécier également chaque partie de guitares qui sont particulièrement mises en valeur notamment sur le sublime morceau « Back Again » dont la partie instrumentale est également magnifiquement orchestrée, chaque morceau de cet album reste dans un style très similaire mais permet à l’audience de ne pas être trop déroutée et également de garder un fil conducteur tout du long de cet opus.

« If I Should Die » vient donc clôturer l’album pendant un peu plus neuf minutes, le groupe montre tout son savoir-faire et le morceau qui pourrait paraître long passe presque à la vitesse de la lumière et on aurait presque envie que l’album ne finisse jamais!

En résumé, Aephanemer a été une très belle découverte pour moi et il me tarde de les découvrir en live cette année avec leur « Prokopton » qui permet une belle immersion dans leur univers. Un groupe à recommander à chaque amateur de Death Melo qui se respecte!

Tracklist :

Prokopton

The Sovereign

Dissonance Within

Snowblind

At Eternity’s Gate

Back Again

Bloodline

If I Should Die

 

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *