At The Gates + Nifelheim + Deserted Fear @ La Machine Du Moulin Rouge – 16 Décembre 2019

Dernier concert de l’année pour moi, mais une belle occasion de finir en beauté! En bravant les grèves, direction La Machine Du Moulin Rouge pour le concert de At The Gates. Ils sont accompagnés pour cette date de Nifelheim et Deserted Fear! En entrant dans la salle un premier constat s’impose, les grèves impactent clairement le remplissage de la salle! Mais les groupes sont souvent au courant et savent que beaucoup aimeraient être là.

On commence la soirée avec Deserted Fear qui proposent un death bien efficace dès le premier morceau. Première surprise, pas de bassiste dans la formation allemande mais uniquement un duo de guitaristes et un batteur. Mais cela ne diminue en rien la puissance des morceaux. Vocalement, Manuel Glatter est impressionnant de maîtrise. Le duo qu’il forme à la guitare avec Fabian Hildebrant propose des riffs très accrocheurs qui me font headbanguer dès le début du set. Le reste du public semble vouloir soutenir au maximum les allemands qui nous remercient d’être là tôt malgré la grève pour voir leur set. Chaque titre me fait rentrer un peu plus dans l’univers du groupe mais surtout le coup de coeur du set sera le jeu de batterie de Simon Mengs, véritable métronome humain. Le public arrive progressivement et semble adhérer aux morceaux de Deserted Fear. Après un peu plus de 30 minutes de set le groupe remercie une dernière fois le public et quitte la scène sous des applaudissements fournis.

Une bien belle découverte que j’espère pouvoir revoir rapidement sur Paris pour un set plus long. Derserted Fear nous font commencer la soirée en beauté.

 

On enchaine rapidement avec Nifelheim qui arrivent avec leurs tenues tout en cuir et commencent directement à nous proposer un black métal assez old-school. Beaucoup dans le public semblent ravis de les voir et vont passer tout le set à headbanguer. Malheureusement au bout de deux ou trois morceaux je reste toujours en dehors de leur univers. Je laisse donc le public profiter du set car dans mon cas cela devient un peu trop long.

Nifelheim Setlist La Machine du Moulin Rouge, Paris, France 2019

 

Il est l’heure d’accueillir la tête d’affiche, At The Gates! Les lumières me plongent directement dans l’ambiance et après l’intro dantesque le groupe commence fort avec “To Drink From The Night Itself’ issue de l’album éponyme. Tomas Lindberg coiffé de sa casquette porte le show avec sa voix puissante et c’est un plaisir de revoir le groupe après leur set au Motocultor cet été! Le death mélodique des suédois est techniquement impeccable. Chaque titre offre une bonne raison de headbanguer. Ils enchainent avec “Slaugter Of The Soul” et “At War With Reality” qui vont finir de me convaincre que j’assiste à un de mes meilleurs concerts de l’année. Je n’étais pas très familier avec At The Gates avant cet année et je sais que c’était une erreur. Mais celle-ci sera rattrapée dans les prochaines années, c’est une certitude.

Le set alterne majoritairement entre les trois albums cités plus haut et des titres comme “Cold” continuent de me conforter dans mon ressenti. Le public passe une excellente soirée et applaudit chaleureusement entre chaque titre. La salle bien que peu remplie pour ce type de concert est bruyante et soutient totalement le groupe suédois. Un interlude permet au groupe de prendre une petite pose avant de repartir de plus belle avec “Death And The Labyrinth”. Les musiciens maîtrisent totalement leurs instruments et chaque morceau apparaît comme une leçon! Deux autres albums de la formation viennent s’ajouter à ceux représentés dans la setlist! En effet il est temps d’entendre “The Swarn” issue de  “Terminal Spirit Disease” et “Raped By the Light Of  Christ” issue de “With Fear I Kiss The Burning Darkness”. Autant dire que les applaudissements du public confirment que ce show est une réussite.

La setlist est dantesque et on repars sur “Nausea” ou encore “The Mirror Black” qui montrent que années après années le groupe à toujours su rester au sommet de son art. Cela fait déjà plus d’une heure que le groupe joue et je n’ai clairement pas vu le temps passer. Mais il reste deux titres et pas des moindres puisque pour clôturer cette soirée nous avons le droit à “Blinded By Fear” et ” The Night Eternal”! Le public applaudit une dernière fois très chaleureusement la formation allemande qui quitte la scène après avoir clairement mis le feu à La Machine.

At The Gates ont offert une prestation dantesque qui en ne laissant aucun temps mort nous montrent qu’ils en ont encore sous le pied. Pour moi une confirmation totale et pour le public un excellent moment! Une très belle façon de clôturer l’année 2019 côté concerts!

At the Gates Setlist La Machine du Moulin Rouge, Paris, France 2019, To Drink From The Night Itself

 

Merci à Valérie pour l’accréditation, à Garmonbozia pour avoir rendu cette date possible et à La Machine Du Moulin Rouge pour l’accueil!

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *